Publicités

Vendeuse en prêt-à-porter : l’envers du décor

Vous rêvez de travailler dans un magasin de vêtements ? Mais savez-vous vraiment à quoi vous attendre ? Je suis là pour tout vous révéler sans tabou !

Voilà maintenant 7 ans que je suis vendeuse dans un magasin  »familial », il y a des articles femmes, hommes et enfants. Je peux donc vous parler de toutes sortes de clientèle. J’ai débuté en tant qu’étudiante à raison de 6h chaque samedi après-midi, autant vous dire que le samedi est le pire jour de la semaine dans la vente alors j’ai été confronté très vite à la dure réalité du métier. Depuis peu je travail à temps partiel et je peux voir une différence considérable entre la semaine et le week-end, les clients ne sont pas du tout pareils !

  • Commençons par ce qui m’agace le plus : les cabines d’essayage. Mesdames, les cabines ne sont pas des fourre-tout et les vendeuses ne sont pas des chiens… Excusez moi du terme mais parfois on a vraiment l’impression d’être des moins que rien lorsque l’on voit ce qu’on nous laisse autant dans les cabines que dans le magasin tout entier. Les vêtements au sol, les vêtements à l’envers, les étiquettes arrachées, les détritus (mouchoirs, emballage gâteaux, ou pire encore car oui il peut y avoir pire !). Nous veillons à vous accueillir dans un environnement propre et agréable, pourquoi faire chez nous ce que jamais vous ne ferez chez vous ? On travaille les week-ends et parfois même les jours fériés, pourquoi nous infliger cela ?
  • Bref passons… Je suis de nature calme, sereine, sociable et beaucoup trop gentille de manière générale et pourtant… Il m’est arrivé à plusieurs reprises de me prendre la tête avec des clients. Mes proches sont toujours surpris lorsque je leur raconte car ils ne me connaissent pas comme ça. Et oui ce qui fait vivre notre magasin et aussi le pire poison des vendeuses quelques fois : les clients. Alors s’il vous plait respectez nous et soyez compréhensif. Pensez bien que ce ne sont pas les vendeuses qui confectionnent les vêtements, ni qui fixent les prix et les procédures à suivre en cas d’échanges ou de remboursements. Si nous dérogeons à la règle, le renvoi est la punition alors non, nous ne vous céderont pas ! Vous trouvez ça normal de ramener un vêtement en magasin sans étiquette et sans ticket de caisse ? De nous le ramener même 1 an après ? (oui ça m’est arrivé …).
  • Je vais vous raconter quelques petites altercations que j’ai eu avec des clients pour que vous puissiez voir l’ampleur de la bêtise. Je me suis fait littéralement traiter de nazi parce que j’ai dit bonjour deux fois à une cliente. Excusez moi je vois plus d’une centaine de personnes chaque jour, je ne me souviens pas de tous les visages. Et il vaut mieux dire bonjour deux fois plutôt que pas du tout non ? Une autrefois je me suis fait gronder par une cliente parce que je parlais avec une collègue… Pardon ?! Ah oui et je m’explique : la cliente était en cabine d’essayage tandis que ma collègue arrivait pour effectuer son service, je la salue normal non ? Vraiment des fois je ne vous comprends pas… Allez une petite dernière pour la route : un homme voulait payer 30 euros avec un billet de 200 euros. Je n’avais évidemment pas assez de monnaie dans ma caisse pour lui rendre mais impossible de lui faire comprendre. Je lui ai même sorti  »vous voulez que je les fabrique peut-être ? ». Dois-je en dire plus ou vous voyez un peu ou je veux en venir ?
  • Parlons des soldes. Ben oui c’est le meilleur moment de l’année en tant que client mais un véritable enfer pour les vendeuses. Pour vous dire je fais systématiquement des cauchemars à cette période de l’année, plus précisément le soir du premier jour des soldes. Après avoir passé 6 ou 8 heures non-stop en caisse à encaisser les clients, sans avoir une seconde de répit pour boire ne serait-ce qu’un peu d’eau… et bien le soir dans mon cauchemar je suis toujours en caisse et impossible d’en sortir ! Pour tout vous dire j’étais tellement crevée une fois que je me suis affalée sur la caisse pour dormir (dans mon rêve bien sur !). Mes collègues ne me disaient rien et c’est là que j’ai compris que c’était un rêve, haha. Le pire pendant la période de soldes c’est qu’en plus du monde H24, les clients sont exécrables. Ils râlent, ils nous mettent un bordel monstre dans le magasin et je ne vous parle même pas de l’état des cabines d’essayage… Mais en plus ils négocient encore le prix !!! Bon déjà, on est pas au marché ou au bled et ensuite c’est déjà soldé qu’est ce que tu veux de plus ?!
  • Un petit dernier pour la route qui m’étonnera toujours autant … Je suis vendeuse, pas nounou. Les clients ne comprennent pas toujours et nous demandent de gronder leurs enfants insupportables !! Alors premièrement je ne suis pas payer pour cela, deuxièmement j’ai autres choses à faire voyons !!

Je crois avoir bien vidé mon sac mais pour ne pas que vous repartiez dégoûtés, je vais quand même vous citer les avantages à être vendeuse, je ne suis pas comme ça !

  • Nous avons la chance de voir les nouveautés en exclusivité et donc de mettre de côté notre taille avant que celle-ci ne soit plus disponible.
  • Nous avons une réduction personnelle lors de nos passages en caisse.
  • Nous avons quelques fois la liberté de réaménager les rayons à notre goût.
  • Nous avons quelques fois (rarement) des retours positifs même très positifs de la part des clients et ça vraiment c’est la reconnaissance de notre travail au quotidien et qu’est ce que ça fait plaisir.

Alors mesdames, messieurs je souhaiterais vous demander une toute petite chose : respectez les vendeuses et leur travail car ce n’est pas facile tous les jours …

Article rédigé par Aurélie, du Blog Aunatur-elle

Publicités

9 Comments on Vendeuse en prêt-à-porter : l’envers du décor

  1. Quand je lis cet article, je me revois moi même en boutique nous faire siffler pendant les soldes pour demander conseils, me faire bousculer dans les rayons alors que j’étais enceinte de 8 mois, se faire appeler la plieuse et j’en passe et des meilleurs!!! J’ai quitté la vente et j’en suis soulagée, la clientèle m’a tellement écœurée! Être traitée comme de la merde, se faire draguer lourdement voir peloté par des clients qui estiment avoir tous les droits car vous faites partie des meubles, non merci! J’ai craqué après 10 ans. Certaines grandes enseignes n’en valent pas la peine mais tout dépend aussi des responsables de boutique! Mon dieu, quel cauchemar!!! Bon courage en tout cas a toutes les vendeuses 😉

    J'aime

  2. Bien développé et bien résumé…votre métier, pas tous les jours aussi roses que les jeunes filles se l’imaginent!

    Aimé par 1 personne

  3. Cette article est vraiment Génial ! J’ai moi même été choquer en lisant tout ça 😮 Courage en tout cas !

    Aimé par 1 personne

  4. Très bel article!!!! Aucun métier n’est facile mais alors être vendeuse met les nerfs à rude épreuve!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :